facebook twitter google youtube
Vous êtes ici : Accueil » ACTUALITES » Pendjari et W-Bénin, sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO !

Pendjari et W-Bénin, sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO !

agrandir

A la suite de l’inscription de la Réserve du Delta du Mono sur la liste des Réserves de Biosphère de l’UNESCO en juin 2017, le CENAGREF vient de réussir une fois de plus l’obtention d’un label de grand prestige pour les Parcs Nationaux de la Pendjari et du W-Bénin. Il s’agit de l’inscription de ces deux parcs sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Ce 7 juillet à Cracovie en Pologne, le CENAGREF à travers ses experts vient de faire parler de lui une fois de plus, en inscrivant pour le Bénin, son premier site naturel du Patrimoine Mondial. A partir de ce jour, le Bénin compte deux biens sur cette prestigieuse liste de l’UNESCO qui, est extrêmement sélective. En effet, ces deux Parcs Nationaux font partie d’un ensemble régional dénommé Complexe W-Arly-Pendjari, partagé entre le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. L’ensemble du complexe a été inscrit, ce qui fait de lui, le premier site transfrontalier de savane, partagé entre trois Etats parties, dernier refuge de la faune de la savane Ouest africaine de la liste du patrimoine mondial.

Les Etats parties du Bénin, du Burkina Faso et du Niger sont conscients de l’importance de cette inscription et se sont d’ores et déjà engagés pour la sauvegarde de ce bien. En effet, le 24 janvier 2017, s’est tenue à Cotonou au Bénin, une réunion des Ministres en charge des aires protégées, des ressources halieutiques et du tourisme du Bénin, du Burkina Faso et du Niger. L’objectif de cette réunion était de donner des orientations pour une meilleure harmonisation des approches en matière de protection, de sécurisation et de valorisation de la biodiversité du complexe W-Arly-Pendjari. Ce qui témoigne de la volonté des trois Etats de répondre aux défis multiples d’assumer leurs obligations internationales. Cette reconnaissance internationale du complexe W-Arly-Pendjari sur la liste des biens du patrimoine mondial encourage donc ces Etats parties à mobiliser davantage de ressources afin d’assurer une surveillance permanente du complexe, tout en créant les conditions nécessaires pour la promotion d’un tourisme durable, la valorisation des ressources naturelles avec l’implication des communautés riveraines et l’éducation des générations futures.

A la suite de cet aboutissement heureux, il est important de féliciter le groupe régional d’experts qui a travaillé sur le dossier et remercier les administrations des trois pays et l’ensemble des partenaires qui ont soutenu le processus d’inscription à savoir le Centre du Patrimoine Mondial, l’UICN, le Fonds pour le Patrimoine Mondial Africain, L’Ecole du Patrimoine Africain, la Coopération Allemande et l’Union Européenne à travers L’UEMOA, pour les efforts déjà consentis et à venir en faveur du complexe.

Vive le Complexe W-Arly-Pendjari, bien du Patrimoine mondial de l’UNESCO, vive la coopération régionale et internationale.


Portfolio


Dans la même rubrique

  Pendjari et W-Bénin, sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO !

  Acte 2 des Réserves de Biosphère Transfrontalières au Bénin

  Enfin le jour J de la 41ème session du CPM !

  Les pouvoirs politiques engagés pour la sauvegarde du complexe W-Arly-Pendjari

  Istanboul, ultime étape vers l’inscription du Complexe WAP au Patrimoine Mondial

0 | 5 | 10 | 15