facebook twitter google youtube
Vous êtes ici : Accueil » DOCUMENTATION » Plans stratégiques » Stratégie national de conservation et de gestion des réserves de (...)

Stratégie national de conservation et de gestion des réserves de faune

Le Bénin s’est engagé à établir un système fonctionnel d’Aires Protégées à travers la signature en 1992 et la ratification en 1994 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB). Cet engagement a été réaffirmé à travers la création en 1996 du Centre National de Gestion des Réserves de Faune (CENAGREF) et l’élaboration d’un certain nombre de documents de politique et de stratégie. Il s’agit de la stratégie de gestion et de conservation des Aires Protégées du Bénin élaboré en 1995, du document de Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (SCRP, 2007), de la stratégie nationale et du plan d’action pour la conservation de la diversité biologique. A ces documents s’ajoute le Programme de Travail de la Convention sur la diversité biologique sur les Aires Protégées adopté par les parties Etats en 2004. L’analyse initiale des quatre-vingt-douze (92) activités de ce programme au Bénin en 2008 lui a permis d’en retenir treize (13) prioritaires.

En dehors de ces documents, le Gouvernement a décidé, en 2004 de renforcer le réseau national de réserves de faune par la création de nouvelles réserves de faune. En 2008, il a élaboré le Programme National de Gestion Durable des Ressources Naturelles avec comme un des principaux objectifs la gestion des écosystèmes naturels selon des plans d’aménagement et de gestion élaborés avec les différentes parties prenantes. Si le premier document de stratégie de gestion et de conservation des Aires Protégées du Bénin fut très utile en tant que référentiel technique et politique, il est devenu obsolète après plus d’une quinzaine d’années au regard des évolutions institutionnelles, des nouveaux enjeux, orientations et défis en la matière.

Il s’avère donc nécessaire de le réviser en tenant compte non seulement de la consolidation des acquis et de l’intégration de tous les écosystèmes concernés, mais aussi en renforçant les préoccupations de durabilité. Il s’agira en particulier de trouver les mécanismes nécessaires pour la poursuite des actions de gestion durable des réserves de faune à la fin des projets générateurs. A cet effet, la mise en place d’un mécanisme de financement durable et le développement des activités génératrices de revenus pouvant couvrir en partie les charges récurrentes d’aménagement des Aires Protégées et à la réduction de la pauvreté des populations riveraines doivent être une priorité. Il en sera de même pour le développement des partenariats techniques et financiers avec les privés. Par ailleurs les initiatives doivent être prises pour faciliter l’établissement d’un réseau cohérent et fonctionnel de réserves de faune aussi bien à l’échelle nationale que sous régionale.

C’est pourquoi, le Gouvernement du Bénin, conscient de la contribution des réserves de faune au processus de développement et au bien-être des générations présentes et futures, met à la disposition des gestionnaires des réserves de faune, le présent document de stratégie nationale de conservation et de gestion des réserves de faune en République du Bénin. Que tous les acteurs nationaux et les Partenaires Techniques et Financiers intéressés par la gestion durable de la biodiversité se l’approprient et contribuent efficacement à sa mise en œuvre.

Télécharger le document complet ici :

PDF - 497.7 ko

Dans la même rubrique

  Stratégie national de conservation et de gestion des réserves de faune

  PLAN D’ACTION NATIONAL POUR LA CONSERVATION DU GUEPARD ET DU LYCAON EN REPUBLIQUE DU BENIN

  Guide pratique d’élaboration des conventions locales

  Plan d’actions pour la conservation du Lion

  Stratégie de conservation de l’éléphant