facebook twitter google youtube
Vous êtes ici : Accueil » PROJETS & PROGRAMMES » En cours » PAGAP » Mission d’appui - suivi AGR PAGAP

Mission d’appui - suivi AGR PAGAP

agrandir

Du 10 au 16 janvier 2017, une mission de la Banque mondiale a séjourné au Bénin dans le cadre de l’appui à la mise en œuvre des Activités Génératrices de Revenus (AGR) promues par le Projet d’Appui à la Gestion des Aires Protégées (PAGAP). Conduite par la Représentante Résidente de la Banque mondiale, la mission a réunit outre la Chargée du Programme du PAGAP et le personnel de la Banque, le représentant du Ministère béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable, le Directeur Général du CENAGREF, le personnel de l’Unité de Gestion du PAGAP, le Directeur du Parc National de la Pendjari, le Directeur du Parc National du W Bénin et le Secrétaire Exécutif des Associations Villageoises de Gestion des Réserves de Faune (AVIGREF).

Démarrée à Cotonou, l’objectif de la mission était de passer en revue l’état d’avancement des AGR et leurs impacts préliminaires au niveau local, notamment en ce qui concerne la réduction de la pression humaine sur la Réserve de Biosphère de la Pendjari. Le déroulement de la mission a permis de visiter les AGR mis en œuvre dans la Pendjari et d’échanger avec leurs promoteurs. Par ailleurs, la mission a visité les infrastructures réalisées dans le parc, notamment les miradors, les entrées du parc et les pistes utilisées dans la cadre du tourisme.

Au terme du déroulement de la mission, la visite de terrain a été satisfaisante au vue des constats faits. L’expérience du promoteur Antoine LOUANA, éleveur de mouton à Kollégou a été une véritable preuve de la réussite des AGR promues par le PAGAP. D’un coût global de 1 224 323 FCFA, ce microprojet individuel a démontré la pertinence de la promotion des AGR pour réduire durablement les pressions anthropiques sur la Réserve de Biosphère de la Pendjari. Parti de 17 moutons au début de l’AGR, ce promoteur dispose après deux ans, d’un effectif de 56 moutons après avoir vendu 30 pour un montant total de 559 500 FCFA. Par ailleurs, les fonds de son élevage lui ont permis d’étendre son enclos d’élevage, d’assurer la scolarité de ses enfants, de construire sa maison, de réparer son moulin à condiment, de créer des emplois temporaires et enfin de soutenir sa famille et ses proches. Il est un éleveur heureux et reconnaissant des appuis reçus du PAGAP.

Une autre preuve de réussite des AGR est l’expérience de la coopérative TASSOMA, promotrice de l’aménagement du site maraîcher de Tchanwassaga. D’un coût global de 7 963 925 FCFA, ce microprojet a aidé la coopérative à améliorer sa production de chou, carotte, tomate, piment et autres produits maraîchers, pour répondre à la demande locale et nationale. En deux ans, la coopérative s’est agrandie de dix nouveaux membres, portant l’effectif de 27 à 37 membres, avec un taux d’augmentation de 88% chez les membres féminins. Leur production a nettement augmenté, en témoigne leur taux de rentabilité qui est passé de 55,70 % à 63,41 %. La mission a aussi visité le groupement TIBASSITI YAIN du village de Tchafarga pour la production de miel naturel. Par manque de temps, la mission n’a pu visiter les autres microprojets dont les résultants sont aussi encourageants.

En ce qui concerne les infrastructures dans le parc, il s’agit d’un ensemble de quatre miradors, de deux entrées, des pistes et des ouvrages de franchissement. A ce niveau aussi, la satisfaction est bonne quant à la qualité et au niveau de réalisation des oeuvres. Dans l’ensemble, la mission a noté néanmoins des faiblesses au niveau des AGR et des infrastructures réalisées. Dans le souci d’améliorer le degré d’efficacité de toutes ces initiatives appuyées par le PAGAP, la mission a formulé diverses recommandations dont la mise en œuvre contribuera à la gestion durable de la Réserve de Biosphère de la Pendjari.

En somme, la mission s’est bien déroulée et les résultats ont été très satisfaisants. Les résultats atteints ont été à la hauteur de la vision de madame Katrina M. Sharkey, nouvelle Représentante Résidente de la Banque mondiale au Bénin. Sa vision est de « Renforcer le partenariat avec le Bénin et faire en sorte que les interventions de la Banque mondiale puissent davantage apporter des solutions concrètes et durables aux besoins des populations et communautés bénéficiaires ». Cette vision est par ailleurs soutenue par ses deux grandes priorités à savoir (i) renforcer le partenariat entre le Bénin et la Banque mondiale et assurer un dialogue permanent avec les autorités nationales, les bailleurs de fonds, la société civile et le secteur privé sur les grands défis et opportunités de développement du pays, et (ii) renforcer la mise en œuvre des projets et programmes contenus dans le portefeuille actuel de la Banque mondiale au Bénin. La réalisation de ces deux grandes priorités aidera à contribuer à la réalisation du double objectif de réduction de la pauvreté et de promotion de la prospérité pour les populations et communautés bénéficiaires des interventions soutenues par la Banque mondiale au Bénin.
Vive les AGR au service de la conservation durable des Parcs Nationaux de la Pendjari et du W.


Portfolio


Dans la même rubrique

  Mission d’appui - suivi AGR PAGAP

  Mise en oeuvre du Projet PAGAP

  Mise en œuvre des AGR du PAGAP

  Remise de chèque - AGR deuxième génération

  Echange d’expérience entre AVIGREF de la Pendjari et du W-Bénin

0 | 5 | 10