facebook twitter google youtube
Vous êtes ici : Accueil » PROJETS & PROGRAMMES » En cours » Pro-Agri II » Bilan 2015 de la gestion de la RBP

Bilan 2015 de la gestion de la RBP

agrandir

Dans le cadre du suivi des activités mises en œuvre pour la gestion durable de la Réserve de Biosphère de la Pendjari, la Direction du Parc National de la Pendjari (DPNP), l’Union des Associations Villageoises de Gestion des Réserves de Faune (U-AVIGREF), l’Association pour le Développement du Tourisme dans la Pendjari (ADEPTE), les concessionnaires de la grande chasse, et le ProAgri Pendjari se sont retrouvés en atelier le jeudi 28 janvier 2016 à Tanguiéta, dans la salle de conférence de l’hôtel Baobab. Le but de cet atelier était de faire le point des principales activités réalisées et résultats obtenus au cours de l’année 2015 d’une part, et de relever les difficultés rencontrées ainsi que les propositions d’amélioration de la performance d’autre part. Pour ce fait, chacune de ces structures a présenté ses contributions à la réalisation du plan de travail conjoint. A cette occasion, le bilan des forces et des faiblesses a aussi été présenté. Les discussions qui ont suivi chacune des présentations ont permis de tirer leçon de l’exercice 2015.

Au titre des réalisations de 2015, on peut citer les appuis à la mise en œuvre des patrouilles de surveillance et des opérations de ratissage dans la réserve. Pour le suivi écologique, c’est essentiellement le suivi des espèces indicatrices et le dénombrement de la faune. L’organisation des échanges avec les agences de voyage et la promotion de la réserve ont été les principales activités réalisées pour le tourisme. De façon transversale, des renforcements de capacités ont été faits au profit du personnel de chacune des structures et des études thématiques ont été réalisées.

La principale faiblesse notée au cours de l’exercice 2015 est l’absence de contrat de subvention signée entre le ProAgri et ses partenaires. A cet effet, une recommandation forte à été formulée pour corriger cette faiblesse, sachant que cette activité compte au rang des principales missions du ProAgri dans le but d’aider ses partenaires à se rendre éligibles aux financements de la Fondation des Savanes Ouest Africaines (FSOA).

Entre autre faiblesse importante constatée au cours de l’exercice 2015, il y a eu les difficultés d’instaurer un climat de franche collaboration entre le ProAgri et ses partenaires. Il est donc attendu que les efforts engagés pour corriger cette faiblesse soient poursuivis dans le sens de saisir toute opportunité d’échange et d’harmonisation des actions, afin que l’ambiance de travail soit plus favorable à l’atteinte des objectifs visés pour la gestion durable de la Réserve de Biosphère de la Pendjari.

Au cours de l’atelier, l’opportunité a été donnée aux concessionnaires de la grande chasse, de partager les connaissances sur leurs expériences respectives de gestion de leur zone. Il est ressorti de ces échanges que la proactivité, le dynamisme et la présence effective des équipes de patrouille sur le terrain sont les principaux facteurs de protection des zones. Ceci nécessite des investissements financiers importants et à cet effet, l’utilisation des nouvelles technologies permet d’être plus efficace. C’est d’ailleurs cet objectif qui est de plus en visé. La finalité est d’intégrer les drones dans l’exécution des patrouilles de surveillance et autres activités de gestion de la réserve. Ce faisant, la ressource humaine sera plus préservée, au profit d’encore plus d’efficacité dans l’atteinte des résultats.


Dans la même rubrique

  Gestion durable de la Pendjari : l’une des réussites de la coopération Bénino-allemande

  Le WAP, site du Patrimoine Mondial en 2017 !!!

  Tous unis pour l’adhésion au patrimoine mondial

  Bilan 2015 de la gestion de la RBP

  Suivi semestriel du PTAB Pendjari - ProAgri

0 | 5